PRESSE

AGDE-INFOS (http://agde-infos.fr)

 

"DROM BLANCHARD A MIS LE FEU AU FESTIVAL DE JAZZ

Un des groupes que j'attendais le plus avec les Sassy Swingers était Drom Blanchard, qui nous avait régalés l'an dernier au Pré de l'île. 
DROM BLANCHARD BAIGNE DANS L’ESPRIT DU JAZZ MANOUCHE. C'EST CLAIR!

Attention, derrière ces yeux bleus timides se cache un talent incontestable! Et une modestie réelle des talents qui n'ont pas besoin d'étaler la confiture mais vivent leur passion.

Au Festival de Saint-Thibéry, le violoniste était Heykel Bouden, et le contrebassiste François-Xavier Debray. Quels talents!

MIDI LIBRE (www.midilibre.fr)

 

"Dans leur nouvel album, intitulé Nostalgie du voyage, Drom Blanchard et Paul Guta concrétisent ainsi des années de concerts et soirées à jouer une musique bien à eux, un subtil mélange de deux cultures qui résonne comme un air de retrouvailles entre deux frères, après des années de voyages.

Au travers de cet enregistrement, les deux virtuoses ont décidé de montrer avec élégance comment revenir aux racines de cet art typiquement gitan, après l’avoir orné de toutes les influences qui ont fait leur jeu et leur identité musicale. Un swing tzigane au sens propre du terme, imprégné en grande partie par le jazz, faisant ressortir une sensibilité du fond des âges.

Les mélomanes ont pu les entendre, déjà, lors de leur concert au Pré de l’île, l’an dernier. C’est donc logiquement qu’ils auront, cette année, une place d’honneur sur la scène du festival de St Thibéry.

Basé à Montpellier, le groupe se produit partout dans l’ex-région Languedoc-Roussillon, mais aussi dans le reste de la France et à l’étranger. Originaire du Jura, Drom a appris la guitare dès son plus jeune âge, grâce à son père qui lui a enseigné les bases du jazz et des musiques gitanes. Élevé dans la culture des gens du voyage, il a ensuite développé son jeu et sa technique à l’oreille, mais aussi avec ses amis sur les camps manouches."

Mitch MERCIER

(Chroniqueur chez Django Station, www.djangostation.com)

 

"Voici la raison pour laquelle Sinti Fire peut constituer une excellente introduction au swing manouche, notamment grâce à un rtépertoire particulièrement éclectique et emblématique.

Drom Blanchard a débuté la guitare vers 5 ans en autodidacte, "à l'ancienne", auprès de son père et d'amis membres de la famille Gaguenetti. Agé de 28 ans lors de l'enregistrement de ce premier album, il emprunte tous les sentiers du swing manouche, au rythme d'un tracklisting équilibré.

Puisant à la fois la source du genre (interprétations ou compositions de Django Reinhardt), il s'approprie standards contemporains du style, standards de jazz américain, bossa manouche, rumba flamenca "manouchiséee", valses, boléro, se laissant même aller à la petite reprise pop sucrée qui va bien...

La patte de Drom Blanchard est une belle synthès entre le style lorrain et l'école hollandaise, comprenez : c'est du "Label Rouge" à la saveur authentique !"

Bruce TORRENTE

(Directeur de Radio Clapas, www.radioclapas.fr)

 

"C'est au cours d'une écoute de l'enregistrement de son concert au Festival Jazz de Tourbes, que Drom Blanchard a décidé d'en faire un album live.

Bonne idée qu'il a eu, si l'on convient que ces 12 titres sont parfaitement produits et offrent une panoplie quasi complète de ce jeune guitariste du jazz manouche français. En compagnie de Nicolas Sausa (Soleil Nomade) à la pompe et Laurence Dumas à la contrebasse, cette retranscription déroule une histoire flamboyante et généreuse autour des notes ancestrales des guitares de Django, des envolées de Gershwin, des Rosenbergs et autres Schmitt.

Drom Blanchard est une relève éclatante qui devrait briller au firmament d'ici quelques années. Sa modestie n'a d'égale que son talent et c'est peu dire."

Article_Midi_Libre_2019_Drom_Blanchard.jpg
Drom Blanchard - Django Station
Drom Blanchard - Presse Gazette Montpellier

RADIO MANOUCHE

(www.radiomanouche.com)

 

"Pour tous les amoureux des musiques tsiganes, le Drom Blanchard Trio vous emmène tout droit au pays du jazz manouche. Un swing dans la plus pure tradition gitane, toujours dans l'esprit de Django Reinhardt, avec une poignée d'influences jazz-blues... l'album fait d'ores et déjà partie des sélections phares de Radio Manouche !"

Menno VAN DER REIJDEN
(Chairmain of the Hot Club de France - Nederland Foundation)

 

★★★★ "Delightful swinging and taut rhythm, with a Chilean doublebass background, I’m amazed at all the stories this young Drom reads out loud to the listener! In short a highly recommended CD which you’ll put on again and again if only for it’s diversity."

 

 

Sylvia RUSHBROOK

(Patronne du Quecumbar, Londres, quecumbar.co.uk)

 

"En tant que non-musicienne, et ayant écouté cet album avant tout d'un point de vue de pur plaisir : j'adore - j'ai tout de suite adoré - frais, propre, mélodieux, plein de mouvement et de swing, un son authentique et une touche méditéranéenne qui n'est sans rappeler les saveurs du Sud de la France - de magnifiques morceaux rapides et passionnés - un jeu rempli d'âme qui va droit au coeur, joué pour l'amour et la joie de la musique... Un superbe album 5 étoiles recommandé par le QuecumBar à Londres, temple du Gypsy Jazz ! "

 

 

Guy REYNARD

(Chroniqueur jazz de Radio Clapas)

 

"L'esprit Sinti. Depuis Django Reinhardt, les manouches ont pris une large place dans le jazz en France et Drom Blanchard est le digne héritier de ce courant original. Il possède à la fois cette sonorité si particulière qui rappelle les origines à l'Est de l'Europe et le voyage qui ont toujours nourri cette musique. Mais il sait également utiliser la pompe de la guitare rythmique, qui à l'instar du boogie donne le feu Sinti, comme le proclame le titre de son premier disque. Il se plaît à rappeler, en référence à la tradition, que les manouches ont longtemps fait de la musique de danse dans les bars de Montmartre. Héléna, seule composition personnelle, montre que Drom Blanchard a de réels talents de compositeur tout en restant fidèle à la tradition et surtout à la sonorité lyrique de cette musique. Il nous propose un beau disque chargé de traditions certes, mais aussi beaucoup d'émotions et de promesses."

 

 

Drom Blanchard - Django Station